Retrouvez l’intégralité des débats du conseil départemental du Maine et Loire des 4 et 5 février 2019

Introduction de Grégory Blanc : appel à une action publique plus efficace notamment envers celles et ceux qui ont besoin de l’aide du Département, collectivité garante des solidarités humaines et territoriales. Le groupe demande également à la majorité de travailler plus en partenariats avec les acteurs locaux et au plus proches de l’expression des besoins, en co-construction avec les usagers et citoyens. Au regard du contexte national et local, le groupe demande enfin que le Département s’inscrive dans le Grand débat national, crée des forums ouverts à toutes et tous sur les sujets de société (protection de l’enfance, vieillissement, accueil des migrants…) et ouvre une conférence verte pour atténuer le réchauffement climatique mais aussi pour anticiper les impacts et préparer l’adaptation de notre territoire.

Accompagnement du vieillissement : interventions de Sophie Foucher-Maillard, Bruno Cheptou et Didier Roisné relatives à 3 propositions fortes pour permettre aux personnes âgées de demeurer le plus longtemps possible à domicile :

  • réduire les délais de versement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie,
  • une politique partenariale volontariste pour améliorer l’offre de services d’aides à domicile
  • et une aide financière pour favoriser les travaux d’aménagement et d’adaptation de l’habitat pour les personnes âgées : 1M€ en investissement

Le groupe a déposé un amendement en ce sens.

 

Protection de l’enfance : interventions de Fatimata Amy et Jean-Luc Rotureau pour saluer les mesures prises en matière de prévention et de prise en charge des Mineurs non accompagnés mais aussi pour rappeler les conséquences de l’appel à projets hébergement, qui n’est toujours pas opérationnel aujourd’hui.

 

Sport : intervention de Jean-Luc Rotureau pour solliciter la mise en place d’une ingénierie aux côtés des clubs sportifs du Département afin de les accompagner à participer à l’appel à projets sportifs, qui encourage notamment les actions sportives en faveur de la citoyenneté et de la santé.

Le groupe a déposé un amendement en ce sens.

Accompagnement social : interventions de Grégory Blanc, Jocelyne Martin et Didier Roisné pour demander un renforcement des missions d’accompagnement des maisons départementales de solidarités, une expérimentation pour proposer un accompagnement social aux anciens allocataires RSA (en sortie de dispositif d’insertion professionnelle), un accroissement des accompagnements sociaux liés au logement. Une contractualisation avec l’Etat, dans le cadre du plan pauvreté, est possible et peut financer des expérimentations.

Le groupe a déposé un amendement en ce sens.

Environnement : intervention de Brigitte Guglielmi pour demander la mise en place d’une Conférence verte pour relever les enjeux du réchauffement climatique en Anjou : continuer de prévenir mais aussi préparer les impacts

Mobilités : intervention de Marie-France Renou pour rappeler le rôle du Département dans le maillage des territoires afin d’éviter l’isolement mais pour également appeler à concevoir les mobilités de demain, avec notamment la création d’un schéma vélo départemental.

Collèges : intervention de Jean-Paul Pavillon pour interpeller la majorité sur la sectorisation des collèges, la suspension de fermeture de Y. d’Anjou à Saumur et le lancement du projet de construction d’un collège à Beaupréau.

Le groupe a déposé un amendement en ce sens.

Culture : interpellation de Marie-Hélène Chouteau sur l’augmentation de subvention à l’établissement public Anjou Théâtre, à laquelle le groupe s’oppose.

Ressources humaines : intervention de Marie-Hélène Chouteau concernant le non-respect du taux l’égal d’emploi de personnes porteuses de handicap par la collectivité, et interrogation de Jocelyne Martin sur les modalités de mise en œuvre de la formation des apprentis

Assemblée : intervention de Jean-Luc Rotureau pour féliciter l’arrêt de la subvention du Département à l’association ASERDEL, subvention critiquée par le groupe -car politisée- depuis des années.

 

Responsabilité sociétale : intervention de Didier Roisné pour saluer la création d’un nouveau chapitre budgétaire relatif à la responsabilité de la collectivité en matière citoyenne, environnementale et managériale, mais interpellant la majorité sur les objectifs fixés.

 

SDIS : intervention de Grégory Blanc pour demander qu’une réflexion globale soit menée afin de concevoir une organisation nouvelle et pérenne des secours de proximité, mission du SDIS.

Finances : intervention de Didier Roisné relative à la perte de subvention des petites communes comme Béhuard. Intervention de Grégory Blanc concernant le budget 2019 du Département et au-delà le bien-fondé de la session départementale, espace politique d’échanges et de construction.

Enfin, conformément à la demande émise en début de session par Grégory Blanc, le conseil départemental a étudié la motion émise par les élus de gauche. Celle-ci a cependant été refusée par la majorité.